Résumé : Le cours est consacré à l'un des trois piliers qui avec la famille et le contrat soutiennent l'édifice du droit privé : la propriété.
Une première partie retrace l'histoire politique de la propriété à travers un panorama des idées et des débats qui ont opposé, à travers les siècles, les tenants d'une possession collective des choses et les promoteurs ou les défenseurs de l'appropriation privée.
La deuxième partie étudie, par une démarche d'histoire juridique, la formation des concepts et des procédures en droit romain puis leur confrontation avec les pratiques coutumières et féodales dans l'ancien droit français, pour aboutir aux dispositions contenues dans le livre II du Code civil de 1804.

Plan : Les fondements de la propriété sous l’Antiquité et au Moyen Age – Les idées sur la propriété à l’époque de l’Ecole du droit naturel et sous la Révolution Française – La révolution industrielle – Les concepts romains et le dualisme entre propriété et possession – La technique romaine : l’usucapion et la prescription acquisitive, les droits sur la chose d’autrui (les servitudes, l’usufruit, le droit de superficie et l’emphytéose) – Les solidarités traditionnelles : les maîtrises foncières de lignage, du ménage et du village – Le régime féodo-seigneurial : les tenures serviles et roturières, la censive, le bail à rente et la rente constituée - Le fief et l'évolution de la propriété nobiliaire – Les concepts coutumiers : la saisine et la publicité foncière - Un processus d'acculturation juridique - Les théories savantes sur la propriété féodale : l'emphytéose, la théorie du double domaine, la protection de la saisine et les actions possessoires – La condition des meubles et la protection de la propriété mobilière sous l’Ancien droit – La renaissance de la propriété publique – Le domaine de la Couronne et la naissance de la domanialité publique

Spécialités : Histoire du droit - Histoire des idées - Droit civil