Auteur : Martial MATHIEU Logo de l'Université de Grenoble Alpes


Résumé : Le cours retrace d’abord l’invention du concept de droits naturels de l’homme et son invocation au service de l’instauration de régimes politiques fondés sur les principes du rationalisme et de l’individualisme modernes. Il décrit ensuite la crise du modèle libéral de garantie des droits : alors que la définition des droits des citoyens devient un élément commun à la plupart des constitutions européennes et américaines, le déclin du jusnaturalisme fait de l’État l’unique source de ces droits. L’objectif initial assigné au concept de droits naturels de l’homme se trouve ainsi neutralisé. Sous l’influence de doctrines hostiles à l’humanisme libéral, les garanties constitutionnelles apparaissent comme un rempart illusoire pour les individus face aux gouvernements, en particulier dans les États totalitaires. Les deux dernières leçons évoquent la genèse de la protection des droits de l’homme à l’échelle internationale, dont l’objectif est de transformer en normes juridique les principes moraux qui interdisent de reconnaître un caractère absolu à la souveraineté étatique.

Voir aussi

Spécialités  : Histoire du droit - Droit des libertés